L’ÉQUILIBRE DE LA PEAU PASSE AUSSI PAR LES MICROBES…


Tout comme la flore intestinale est indispensable pour être en bonne santé, la flore cutanée, qui fait barrière aux infections, participe au maintien d’une peau saine.

S’ils semblent vivre à nos dépens, tout en dégradant nos sécrétions et en participant au processus de desquamation, les bactéries, champignons et acariens qui colonisent notre peau ne causent normalement aucune maladie.

Bien au contraire, ils nous protègent de mile et une façons. Par leur simple présence à la surface de la peau, ces micro-organismes font barrière à l’installation et à la multiplication de germes pathogènes. Mais ce n’est pas tout.

Les microbes que nous hébergeons peuvent aussi lutter physiquement contre des germes indésirables.

Enfin, on distingue des micro-organismes présents de façon temporaire à la surface de la peau - ce que l’on appelle flore transitoire - et d’autres installés à vie et à demeure dans la couche cornée et les parties superficielles de l’épiderme - la flore résidente.

En temps normal, leur séjour sur la peau est très court ; ils sont éliminés par la desquamation naturelle de la peau. Mais dans certaines conditions ( des plaies, des défenses immunitaires affaiblies), ces germes peuvent s’installer durablement et nous rendre malades.

Reste que notre flore résidente a précisément pour rôle de contrer ce processus.

Il faut savoir que pour assurer cette protection naturelle, la peau doit présenter un pH d’environ 5,6, et que les populations de « bons » microbes soient en nombre et en diversité suffisants.

Autrement dit, mieux vaut ne pas abuser d’antibactériens et autres agents détergents et opter pour des produits respectueux des divers constituants de la peau.


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives